top of page
  • Writer's pictureYppiqueTrot

Repose en paix Galius !

Dimanche 20 novembre 2022, 8h41, Cecile Martineau publie un tweet annonçant la mort du champion Galius, qui aurait du être au départ du Prix de Bretagne, l'après-midi même de sa disparition. Comme tout le monde, je n'aurais jamais voulu lire ce tweet. Le monde des trotteurs perd un grand cheval, un champion.


Photographie by BR Horse Racing.


Entrainé par Séverine Raimond, Galius avait démarré sa carrière du côté de Dozule en s'imposant. Le cheval est resté invaincu durant ses douze premières courses. Arrive alors le Prix Octave Douesnel où il affronte pour la première fois les meilleurs de sa génération. Le cheval court de première et se classe troisième derrière Gu D'heripre et Gelati Cut ... Quelques semaine après, premier échec dans le Prix d'Angoulême, mais échec vite oublié avec sa victoire dans le Prix de Mauriac.


Quatre septembre 2021, la plus belle victoire de sa carrière. Associé à son fidèle acolyte "Yoyo" Lebourgeois, le cheval remporte le critérium des 5 ans (Gr. I). Son nom restera alors gravé pour toujours.


Lauréat quelques mois plus tard du Tenor de Baune, le champion de Séverine Raimond a alors décroché son billet pour le fameux Prix d'Amérique. Il ne lui manquait qu'un nez pour remporter la plus prestigieuse des épreuves, trottant ce jour-là 1'11'3 ... Le cheval confirme par la suite son talent en s'emparant de la troisième place du Prix de Paris.


Le bel alezan aurait sans doute été l'un des favoris de la prochaine édition du Prix d'Amérique ... Malheureusement, la vie en a décidé autrement.


Toutes mes pensées vont à l'entourage du cheval.

Repose en paix Galius !



Commentaires


bottom of page