top of page
  • romain polizzi

L'analyse du Grand Prix de la Ville de Nice

Le départ du Grand Prix de la Ville de Nice sera donné demain à 18h52 sur l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer. YppiqueTrot a analysé la course et a décortiqué les chances de chaque partant.

Ecureuil Jenilou via Canalturf


Le Grand Prix de la Ville de Nice est course Européenne pour des 6 à 10 ans n'ayant pas gagné 720.000 € avec un recul de 25 mètres à 355.000 €. Il fera office de Groupe III sur un parcours de 2925 mètres.


Fronsac Madrik (201)


Il sera drivé par Guillaume Lemoine avec qui il a fait une rentrée le 3 août sur l'hippodrome de Hyères. Ferré et accompagné d'un émoji rouge, le cheval de Nicolas Ensch semble barré par une opposition plus forte


Ekiango de Nile (202)


Ce fils d'Olimede a couru trois fois durant le meeting mais n'a jamais fait mieux que cinquième, il peine à retrouver sa forme d'antan et pourrait se placer en fin de combinaison au terme d'un bon parcours.


Eagle Eyes (203)


Ce deuxième représentant de l'entraînement de Nicolas Ensch sera plaqué des antérieurs et ferré des postérieurs pour la première fois. Il reste sur deux quatrième place et pourrait venir jouer les trouble-fête à l'arrivée.


Galba Ringeat (204)


Il devrait faire partie des principaux favoris de cette épreuve. Après une tentative infructueuse au trot monté le 29 juillet sur l'hippodrome d'Enghien, il revient sur la Riviera avec des ambitions. Vainqueur du Prix de la Baie de Villefranche le 17 juillet dans lequel il a battu Honky Tonk Blues (205), le pensionnaire de Romain Derieux s'élancera au premier poteau, D4, avec son entraîneur à son sulky qui est en grande forme actuellement.


Honky Tonk Blues (205)


Troisième représentant de l'entraînement de Nicolas Ensch, ce dernier sera aux commandes de ce fils de Magnificent Rodney. Pieds nus, seul émoji vert au départ et excellent gaucher, le cheval de l'écurie Brésil possède le record sur la distance 1'12"9 et semble être en mode "course". Sa place est à l'arrivée.


French Man (206)


Il connaît une seconde vie depuis qu'il est sous l'entraînement de Xavier Thielens, ça ne serait pas étonnant de le voir bien performer une fois de plus, lui qui est habitué aux places d'honneur depuis un moment. Seul petit bémol, la corde à gauche n'est pas sa tasse de thé, c'est un coup de poker.


Falco Berry (207)


C'est le premier atout de Loïc Lerenard. Il sera déféré devant et plaqué derrière pour la première fois et verra Laurent Lamazière lui être attribué pour la première fois aussi. Ses dernières performances montrent un léger relâchement, bon gaucher et adepte des parcours longue distance, il pourrait se glisser en fin de combinaison.


Dottarus (208)


Plus connu pour ses performances sous la selle, l'élève de Jean-Pierre Ensch s'élancera plaqué des antérieurs et ferré des postérieurs. Il n'a pas de courses dans la catégorie monté durant les prochaines semaines et devrait crânement tenter sa chance avec Quentin Seguin.


Eclat des Noix (209)


Le deuxième atout de Loïc Lerenard pourrait être la belle surprise de ce Pick 5. Il se présentera plaqué des quatre pieds et sera associé à David Békaert. Le cheval est en forme et s'élancera au premier poteau. L'entourage se déplace principalement pour ce fils de President. Sur le papier il semble être barré par quelques chevaux et la distance pourrait le gêner, lui qui préfère les parcours de vitesse, mais avec un bon parcours il peut envisager la victoire.


Ingo (210)


Seul étranger au départ, il faut se méfier de sa candidature. Il partira au premier échelon avec un driver en forme aux commandes, Bryan Coppens. Super gaucher et D4, ça ne sera pas une surprise de le voir batailler pour les places d'honneur.


Eberton (211)


Le cheval de Junior Guelpa peine à retrouver son meilleur niveau. Il est le plus riche au premier poteau et pourrait prétendre à un accessit s'il retrouve son vrai visage.


Fifty Five Bond (212)


Le pensionnaire des frères Martens semble aller de mieux en mieux après chaque course. Il devra rendre la distance à des chevaux en forme, s'il finit dans les 5 premiers ça ne sera pas étonnant.


Eden Basque (213)


Il est le dernier représentant de l'entraînement de Nicolas Ensch dans cette épreuve. Drivé par Pierre Vercruysse, ce cheval connu sur la Côte d'Azur sera plaqué et pourrait avoir l'ambition d'aller chercher une place, peut-être mieux.


Ecureuil Jenilou (214)


Le "Roi de Cagnes" peut-il marquer les esprits une nouvelle fois ? Il vient de gagner sur cette même distance et tentera de doubler la mise. Il a gardé la même combinaison de ferrure que lors de son précédent succès et s'annonce comme le potentiel vainqueur de ce Groupe III.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page