top of page
  • Writer's pictureYppiqueTrot

A la découverte de Tiphaine Levesque

Updated: Jun 7, 2021


Avant de commencer, je tenais à la remercier de m'avoir accordé une partie de son temps libre pour répondre à mes questions.





Comment l’amour des chevaux vous est tombé dessus ?


Très vite car je me souviens toute petite, accompagner mon père pour rentrer et soigner les chevaux. J’ai commencé à monter à poney vers 4ans et le virus a très vite pris ! Je montais notamment notre poney souffleur, un petit entier noir magnifique avec lequel j’ai fait quelques courses de poney :)


Vous comptez 17 victoires, laquelle vous a le plus marquée d’un point de vue sentimental ?


Elles comptent toutes mais la dernière avec Ecosse m’a particulièrement marquée. D’abord parce que c’est la 6eme qu’on gagnait ensemble, ma petite jument de cœur. Et ensuite parce que c’était le prix Baptiste Ferchaud, qui avait mon âge et qui est décédé tragiquement lors d’une soirée à Angers.



16 victoires au trot monte et 1 au trot attelé, une raison spéciale pour laquelle vous privilégiez le monté ?


Ce n’est pas forcément un choix, mais jusqu’à aujourd’hui, cette année j’étais encore à l’école ce qui m’empêchait de m’impliquer à 100% dans la discipline des courses, je courrais donc peu et il était donc plus difficile de performer où l’expérience est essentielle. Aujourd’hui j’aimerais pourvoir évoluer plus régulièrement au sulky :)


Vous n’avez pas encore couru en 2021 ? Pour quelle raison ?


Pour la raison que j’évoquais précédemment, je terminais mes études et les derniers mois ont été assez intenses ! De plus, n’étant pas encore salarié dans le monde du cheval, je possède une licence de jockey sous statut scolaire qui me permets de monter uniquement pour mon père. Mes chevaux principaux ayant pris un peu de repos, j’ai moi aussi été mis sur la touche ;)


Quelle est votre objectif à long terme ?


L’objectif à long terme serait de prendre la suite de mon père, à l’élevage et à l’entraînement, accompagnée de mon cousin Tristan de Genouillac très impliqué dans la gestion de l’entraînement



Si vous en avez un, quel est votre idole ?


J’avoue que j’en ai plusieurs, mais si je devais en choisir une en tant que source d’inspiration je dirais Jean-Pierre Dubois.



En dehors des chevaux, quelle(s) sont vos passion(s) ?


Les chevaux me prennent beaucoup de temps mais j’aime le sport en général, et bien-sur tout ce qui se rapporte à la nature.



Un conseil a donner à un(e) jeune qui débute ?


Pour faire ce métier il faut être passionné et ne pas compter ses heures, il y a parfois de déceptions mais qui ne représentent rien par rapport aux joies que procurent les victoires, aux courses ou toutes les petites victoires du quotidien. C’est un métier magnifique !



Pour les parieurs, quels cheval(aux) conseillez-vous de suivre dans un futur proche ?


Je pense que Gamay de l’Iton est à suivre piste plate. Il court mardi prochain et je le trouve en très belle forme. Feria de l’Iton piste plate corde à gauche devrait faire un bel été. Et bien-sur Favori de l’Iton. Dans les I je conseillerai de regarder Icône de l’Iton, qui débute dimanche au Mont-St-Michel et qui me parait sérieuse ! Monté, mon petit Foster devrait pouvoir tirer son épingle du jeu cet été.

Comments


bottom of page