top of page
  • Writer's pictureYppiqueTrot

A la découverte de Léo Abrivard

Avant de commencer l'ITW, je tenais à remercier Léo de m'avoir accordé une partie de son temps libre pour répondre à mes questions. Je remercie également sa copine qui a rendu l'ITW possible.


Léo Abrivard et Faster Syga by BR Horse Racing.


Quel est votre plus beau souvenir des courses ?


Je dirais que c'est la victoire de mon père dans le prix Albert Viel avec Orado. C'était pour son entraînement en plus. C'est mon premier souvenir des courses, avant cela j'étais trop jeune pour me rendre compte.



Est-ce qu'un cheval vous a plus marqué que les autres ?


Il y en a plusieurs. Quand j'étais gamin, j'ai eu la chance de monter Ugo On Wood, on a fait de belles choses ensemble. On a gagné plusieurs fois ensemble. C'était fou.

Ensuite, je n'ai pas eu la chance de le driver, mais je dirais forcément Face Time Bourbon. C'est incroyable ce qu'il fait avec autant de facilité.

Ensuite, à l'écurie, je dirais un cheval comme Excellent. C'est magnifique ce qu'il a fait.



En dehors des chevaux, avez-vous d'autres passions ?


J'aime bien le sport en général. Je suis beaucoup l'actualité sportive. Un peu de foot, un peu de F1, le Tour de France en été, Rolland Garros,... J'aime vraiment le sport.



Léo Abrivard et Dostoievski by BR Horse Racing.



Avez-vous une idole ?


Forcément je dirais mon frère et mon père avec qui je travaille au quotidien. Ce sont deux grandes personnes, deux exemples. Ensuite, j'ai toujours été fan d'Eric Raffin. Ce n'est pas original, mais c'est l'un des meilleurs.



Avez-vous un chouchou à l'écurie ?


Actuellement, ma chouchoute c'est Girl du Ril. Elle est attachante, gentille et très douée. J'ai gagné récemment avec.



Quel est votre plus beau rêve ?


Ce serait de gagner un groupe I. Peu importe lequel, je ne vais pas faire le difficile (rires).



Un conseil à donner à un jeune qui veut se lancer dans le métier ?


Il faut qu'il sache que c'est un métier difficile. Ce n'est pas si facile que ça. C'est 7 jours sur 7, presque non-stop. S'il veut devenir driver, il faut qu'il soit prêt à parcourir toute la France. Ce n'est vraiment pas facile, et c'est très fatiguant. Par contre, si l’on fait ce métier avec passion, c’est l’un des plus beau métier du monde !


Léo Abrivard et Faster Syga by BR Horse Racing.



Avez-vous des chevaux à suivre pour ces prochains temps ?


Un poulain comme Inshore sera à suivre cet hiver. Il n'est pas trop chargé en gains et a de la qualité. On va essayer de le protéger et de l'utiliser qu'à bon escient. On devrait le voir cet hiver à Vincennes.

Ensuite, je pense que Girl du Ril peut à nouveau faire parler d'elle cet été.



Comentarios


bottom of page