top of page
  • Writer's pictureYppiqueTrot

A la découverte d'Alexandre Abrivard

Avant de commencer, je tenais à remercier A. Abrivard d'avoir répondu à mes questions, et je tenais également à remercier son agent, Franck Pinchinat, sans qui l'ITW n'aurait pu être réalisée.


Les photographies qui accompagnent l'ITW ont été prises par BR Horse Racing.


Alexandre Abrivard et Grazia



Comment l’amour des chevaux vous est tombé dessus ?


Quand je suis né, j'étais directement dans une écurie. Mon père était entraîneur, il a trouvé ma mère sur les champs de courses. J'ai donc toujours été au contact des chevaux. C'est venu tout naturellement.



En dehors des chevaux, quelles sont vos autres passions ?


Quand j'étais jeune, je jouais au foot. J'aime le sport de manière générale, je suis abonné à tout les diffuseurs (Canal, BEIN, RMC,...) , je suis très sport dans l'âme.



Avez vous une idole ?


Quand on est jeune, on regarde ce que fait Jean-Michel Bazire, c'est la locomotive. Je m'inspirais aussi de mon cousin, mais maintenant que je suis au bras de fer avec eux, il ne faut plus les idolâtrer, il faut essayer de les battre, sinon ils te bouffent (en rigolant).



Est-ce une émotion particulière de remporter un cornulier si jeune ?


Si jeune ? Pas forcément, gagner la course tout court oui. J'ai remporté le premier presque trop jeune, enfin non, il faut prendre ce qu'il y a à prendre, mais c'est surtout lors des deux d'après, lorsque j'avais avancé en âge, que je me suis rendu compte.

Mais oui, j'en ai gagné 3, et c'était à chaque fois une grande émotion.



Votre petit chouchou de l’écurie ?


(un petit temps de réflexion) Bah le cheval de ma vie, c'est Bilibili, mais je n'ai pas vraiment de chouchou, parce que de toute façon il faut tous les aimer et tous les considérer pour qu'ils nous le rendent. Il faut apporter de l'amour à tous mais "Bili" c'est le cheval d'une vie...



Justement, en parlant de "Bili", comment va-t-il ?


Il est parti au haras, il a fini sa convalescence, il va rentrer à la maison mi-juillet et il va s'entrainer pour ces 6 derniers mois de compétitions.



Et si tout se passe bien, objectif Cornulier ?


Etant donné qu'il ne lui restera plus que 6 mois à courir, l'objectif est de prendre un maximum de plaisir, essayer de gagner à nouveau des grandes courses et pourquoi pas la grande course effectivement. Il s'est toujours relevé de tout, je suis confiant.



Des Nouvelles de Niky ?


Il fait toujours des gagnants, le gagnant du Prix de France cet hiver (Délia du Pommereux) c'est de lui. Il vieillit, c'est sur, mais son sperme reste encore performant (rire).

Je l'ai vu il y a quelques semaines au haras de Sassy, je lui ai passé le bonjour, je le pense encore apte à reproduire, et chaque semaine on voit l'un de ses produits gagner, il vieillit mais ne perd rien.



Votre plus beau rêve ?


Mon plus beau rêve? Ce serait de continuer comme ça encore une vingtaine d'année. Si on roule comme ça encore 20 ans, on aura mis notre famille à l'abris, et ce sera parfait.



Alexandre Abrivard et Hanna des Molles



Un message à faire passer à un jeune qui débute ?


Il faut aimer les chevaux, parce que s'il n'aime pas les chevaux, il ne va pas soutenir la comparaison. Il faut vraiment être passionné, ce serait trop dur sinon. Seul la passion nous fait oublier les heures de travail et les contraintes du métier.



Quels chevaux conseillez nous vous de suivre dans un futur proche ou lointain ?


Les 3 ans qui vont débuter au courant du printemps seront à suivre, on a un bon lot.



Question hors-sujet, qui supportez-vous au foot ?


Je ne suis pas fan d'une équipe en particulier, mais par exemple hier soir, il y avait le Réal contre le Barca (ITW enregistré le 11/04/21, le lendemain du match), et ça c'est un match que je regarde. Je suis fan du sport en général et de toutes les grandes compétitions. Par exemple, je vais regarder des matchs du Grand-Chelem, des matchs de Ligue des Champions, des compétitions de Formule 1,... . Je suis vraiment un fan du sport.

Je ne vais pas regarder un Paris-Strasbourg car c'est Paris, je préfère regarder un Chelsea-Porto en Ligue des Champions.



Alexandre Abrivard sur Flèche Bourbon

Comments


bottom of page