top of page
  • Writer's pictureYppiqueTrot

A la découverte d'Éric Raffin.

Les photos qui accompagnent l'ITW proviennent toutes de BR Horse Racing, merci à lui.




Un grand merci à Éric Raffin de m'avoir accordé cette ITW.

Un grand merci à Guillaume Gillot qui a rendu cela possible.

Un grand merci à vous, lecteurs, followers, pour votre soutien.


Bonne lecture !


Eric Raffin portant la casaque de son ami Guillaume Gillot, au sulky de France Brésil.



Quel est votre premier souvenir du monde des courses ?


Le premier souvenir qui m'a réellement marqué, c'était le prix de France de Pussy Cat avec mon père au sulky en 1990. Je m'en rappelle comme si c'était hier. J'avais 8 ans, j'étais présent sur l'hippodrome, c'était magique.



Si Éric Raffin n'était pas driver, il serait ....


Alors là, très bonne question. Dans tous les cas, j'aurais voulu être dans le sport. Gamin, je pensais à être prof de sport, mais je n'étais pas très studieux.



Donc j'imagine que vous regardez beaucoup de sport à la télé, une préférence pour le foot ?


J'aime bien le foot oui, mais je n'en suis pas un fou furieux. J'aime beaucoup le sport en général.


Eric Raffin X Feeling Cash.



Durant votre apprentissage, qui a été votre exemple ?


Mon exemple a toujours été mon père et bien sûr Jean-Michel Bazire. Je me répète, mais j'étais vraiment admiratif de mon père, je le suis toujours d'ailleurs.



Selon vous, quel est le plus gros crack des courses ?


C'est dur de n'en détacher qu'un, mais il y avait quand même un cheval qui était exceptionnel, c'est Varenne. Mais il y en a tellement, je pourrais citer Tenor de Baune, Ourasi, Bold Eagle, Face Time Bourbon, Ready Cash, ... Mais n'en citer qu'un seul, ce serait trop dur.



A quel moment de votre carrière vous diriez-vous "C'est bon Éric, tu as réussi, tu peux être fier de toi", où est-ce déjà le cas ?


Non, ce n'est pas encore le cas. On doit sans cesse se remettre en question. On vit dans le stresse. Après, je suis un privilégié, j'ai déjà une belle carrière, mais on peut toujours faire mieux. Il faut sans cesse se remettre en question.



Est-ce que vous vous voyez à 80 ans sur un sulky comme monsieur Dubois par exemple ?


Non, non, non et non ! Ce sera fini avant. Je suis amené à driver des chevaux de l'extérieur, Jean-Pierre Dubois mène ses chevaux donc il prend moins de risque.



Monter Roxane Griff ou driver Face Time Bourbon ?


Joker !



Merci à tous d'avoir lu l'interview, n'hésitez pas à partager si ça vous a plu :).

Comentarios


bottom of page